S’il est un sujet éclusé sur de nombreux sites, c’est bien celui-là! Mais voilà, mes proches n’ont de cesse de me demander pourquoi je passe autant de temps à laver mes bolides roulants! Je sens bien une petite pointe de sarcasme dans leurs yeux, mais ne dit-on pas: “Qui aime bien châtie bien!”.

Je pense très honnêtement que ma maniaquerie, je la soigne…en lavant mes voitures! Depuis l’acquisition de ma Ferrari F355, ma maladie s’est aggravée et le fait de côtoyer des professionnels du detailing (le terme pour présenter les professionnels de l’entretien et de la rénovation de véhicules), n’a pas arrangé mon trouble obsessionnel compulsif. Merci donc à Sébastien Jacquet de Swissvax et Sébastien Solis de AutoSpa, pour avoir entretenu mon TOC…

Après cette auto psychanalyse, je vais tâcher de vous fournir ma méthode pour bien nettoyer votre automobile mais aussi votre deux roues.

J’aborde ici uniquement le processus de lavage et je ne parlerai pas du lavage intérieur, ni du soin des cuirs ni de l’application de cire sur la carrosserie ou les jantes ni encore de la rénovation carrosserie (à ne mettre qu’entre les mains d’un vrai professionnel). Si vous souhaitez en savoir plus, je ne puis que vous diriger vers 2 articles publiés lors de la rénovation extérieure et intérieure de ma Ferrari en Avril 2010.

Avant de démarrer, assurez-vous de deux choses essentielles pour ne pas bâcler ou rater votre travail; en prenant votre temps et en faisant la lavage de façon sérieuse, il faut 2 heures devant vous. La météo doit certes être clémente mais il ne doit ni faire trop froid (sous peine de voir votre eau geler) ni trop chaud car des traces apparaitront sur votre carrosserie. Le plein soleil  n’est pas non plus favorable à un lavage optimal.

Les conditions sont réunies, alors top go on y va!

1è étape: la préparation

C’est essentiel mais comme tout professionnel, il faut les bons outils et les bons produits.

Le kit de survie pour un nettoyage de professionnel!

Vous utiliserez un shampooing spécial auto et rien d’autre. Vous éviterez d’utiliser votre produit vaisselle et autres détergents qui agresseront votre carrosserie et son vernis.
Vous aviez l’habitude de remplir un seau d’eau? Vous oubliez. Remplissez deux seaux d’eau tiède à chaude (mais pas trop). Le premier sera un seau d’eau claire, il servira à rincer votre gant de lavage après chaque application. Pour le second vous aurez posé une noix de shampooing, il servira à imprégner votre gant de shampooing . Il faut que ça mousse. Le principe des deux seaux évite de contaminer votre shampooing, que des impuretés se retrouvent sur votre gant et rayent votre carrosserie. C’est absolument essentiel.

 
La règle première: préparer deux seaux

En résumé, pour le lavage il vous faut:

Coté pratique

  • shampooing spécial auto
  • deux seaux d’eau (1 lavage, 1 rinçage)
  • un gant spécial auto

Coté produit

  • Shampooing: NXT Car Wash de Meguiar’s ou Car Bath de Swissvax
  • Gant: Ultime de Meguiar’s

2è étape: les jantes

Nous commençons toujours par les jantes (ceci évitera de déposer du produit pour jante sur la carrosserie nettoyée) . Nous arrosons abondemment chacune des jantes au jet d’eau. Nous appliquons ensuite un produit pour jante, nous laissons reposer quelques secondes, et nous nettoyons au goupillon et à l’éponge douce. Nous utilisons la technique des deux seaux.

 Le goupillon permet d’accéder à l’intérieur de la jante

Je refais toujours un deuxième passage en pulvérisant le produit jante et en l’émulsionnant avec un pinceau. Rincer au jet d’eau. Nous essuierons les jantes avec une microfibre à la fin du lavage complet de la voiture pour éviter toute trace.

Le pinceau permet d’émulsionner le produit pour jante et d’accroître son efficacité

Le nettoyage des jantes ne se limite pas à l’extérieur de ces dernières mais aussi et surtout à l’intérieur. Si vous ne le faites pas régulièrement, c’est très difficile de récupérer a posteriori. Vous en profiterez pour appliquer du produit jante sur le passage de roue et vous rincerez au jet d’eau. Pensez aussi à nettoyer avec votre éponge le flanc des pneumatiques.

N’utilisez jamais d’éponge type scotch brite. Elles rayeront et retireront le vernis de vos jantes. Si vous nettoyez régulièrement vos jantes, le temps de lavage se voit considérablement réduit et il est inutile de frotter!

Une fois les 4 jantes effectuées, je change mes deux seaux sauf si les jantes étaient peu sales.

L’astuce ultime à faire tous les 3 à 6 mois selon votre roulage est de cirer vos jantes. Ceci assure une vraie protection contre les agressions extérieures. Je ferai un article plus précisément sur ce sujet.

En résumé, pour le lavage des jantes il vous faut:

 

Coté pratique

  • commencer par les jantes
  • utiliser un produit pour jantes
  • émulsionner le produit
  • nettoyer la jante en entier!
  • rincer abondamment

Coté produit

  • produit pour jante: Hot Rims All Wheel de Meguiar’s
  • pinceau: wheel brush de Swissvax
  • Goupillon: Brosse jante à rayon ultra douce de Meguiar’s
  • Eponge: pas de préférence mais douce et pas de scotch brite

3è étape: la carrosserie

La première chose à faire est d’arroser abondamment la carrosserie pour retirer le plus gros de la poussière. Ensuite vous utilisez votre gant de lavage que vous mouillez dans le seau avec shampooing et vous l’appliquerez de façon rectiligne. Il est inutile d’appuyer sur le gant, en revanche rincez-le régulièrement dans le seau idoine pour limiter au maximum le risque de micro rayures. Pour ma part, je lave par petits tronçons et rince de même. Je mouille régulièrement l’ensemble de la carrosserie afin d’éviter que des parties sèchent prématurément et laissent des traces.

Un gant spécial auto s’utilise de façon rectiligne

En résumé, pour le lavage de la carrosserie il vous faut:

Coté pratique

  • utiliser un gant de lavage
  • rincer régulièrement son gant
  • appliquer le gant de façon rectiligne

3è étape: le séchage

Cette dernière étape est certainement la plus délicate car le risque de micro rayures est le plus important. Tout d’abord vous oubliez définitivement votre traditionnelle peau de chamois. Si d’ailleurs à la lecture de cet article votre peau de chamois part à la poubelle, j’en serai ravis…pourquoi me direz-vous? parce que la peau de chamois emprisonne les impuretés qui rayent de façon irrémédiable votre carrosserie. Alors comment procéder?

Une grande microfibre à ford coefficient absorbant facilite la séchage de votre carrosserie

Deux éléments sont indispensables au bon séchage: une micro fibre à fort coefficient absorbant et un lubrifiant (quick detailer). Toujours en travaillant par tronçon et en commençant par les parties hautes vous pulvérisez votre lubrifiant et essuyez avec votre micro fibre de façon rectiligne sans jamais appuyez sur la carrosserie. Pour ma part, je commence à poser des grandes micro fibre (serviette de bain de chez Decathlon) sans même frotter la carrosserie. Je finis ensuite le séchage avec le must: l’ultra plush towel. Le quick detailer a quant à lui une seconde fonction indispensable car en sus d’assurer un travail de lubrifiant au séchage et donc de limiter au maximum les micro rayures, il évitera aussi  toute trace de calcaire qui pourrait apparaitre sur votre carrosserie.

La finition avec l’Ultra Plush est un vrai plaisir.

En résumé, pour le séchage il vous faut:

Coté pratique

  • commencer par les parties hautes
  • pulvériser un quick detailer
  • essuyer à la micro fibre

Coté produit

  • micro fibre: Ultra Plush Towel de Chemical Guys, serviette de bain Decathlon
  • Quick detailer: Brillance Eclair de Meguiar’s, Quick Finish de Swissvax

4è étape: les pneumatiques

Je vois bien que vous vous apprêtiez à oublier les pneumatiques. Et pourtant rien de plus joli que des pneumatiques aux flancs bien propres. Cette dernière étape finit de belle manière votre travail.

Selon le produit utilisé, il s’applique soit avec un tampon applicateur soit avec un pinceau. Appliquer le produit sur le pinceau ou sur le tampon et pas directement sur la surface du pneumatique. Ceci évite de pulvériser le produit sur la carrosserie ou la jante, elles n’en n’ont que faire et sont déjà propres. Attendre aussi que le pneu soit sec avant de procéder à son lavage. Lorsque le produit est appliqué, inutile de frotter; laisser sécher. Enfin essuyez avec une microfibre les coulures éventuelles sur les jantes.

 Le nettoyage des pneumatiques parachèvera parfaitement votre travail

Si vous souhaitez plus de brillance, vous pouvez faire plusieurs applications.

Si les jantes ont quelques traces de calcaire, utiliser le quick detailer et essuyer avec une microfibre.

 Jante propre, pneu noir profond, vous êtes prêt pour un concours d’élégance!

En résumé, pour les pneumatiques il vous faut:

Coté pratique

  • Appliquer uniquement lorsque le pneu est sec
  • Mettre le produit sur un pinceau ou un tampon et pas directement sur le pneu

Coté produit

  • un pinceau plat ou un tampon applicateur: pneu brush de Swissvax, tampon applicateur mousse de Meguiar’s
  • brillant pneumatique: Endurance gel de protection pneus ou le hot shine brillant pneus de Meguiar’s, Pneu de Swissvax

Voilà votre travail est maintenant terminé. Il ne vous reste plus qu’à ranger le matériel et à nettoyer toutes les microfibres et autres gants de lavage que vous avez utilisés (à 40° uniquement). Il est important de travailler toujours avec du matériel propre.

 Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle

J’espère que ce petit feuilleton vous aura plu et vous permettra de bichonner votre merveille comme elle le mérite.