Je vous annonçais voici peu la 5ème édition des 6h du jazz. Cette édition 2010 s’est tenue samedi 3 juillet en le très beau village des Molières situé dans l’Essonne.

Quels furent les temps forts? Quelles ont été les nouveautés?

La grande nouveauté de cette édition 2010 fût sans aucun doute la balade de voitures anciennes organisée le matin de 11h à 12h30. Un petit trajet de 22 kilomètres nous a fait nous déplacer au coeur de la vallée de Chevreuse. Le parc automobile en mouvement était très riche et ne nous a pas déçus, loin de là. Nous retrouvons des habitués mais aussi de nouveaux venus. Tous partage la même passion automobile ce qui nous laisse le loisir de bavardages bien sympathiques.

Ce sont quelques 80 voitures qui se sont retrouvées pour ce petit périple. Une éclaircie bienvenue nous a permis de rouler sans pluie et la journée annoncée orageuse s’est néanmoins déroulée sous une météo clémente. Nous n’allons pas nous en plaindre!
Ce petit monde se retrouve vers 12h30 dans le parc boisé du Paradou. Les voitures viennent et partent au grè des propriétaires et ce sont quelques 120 à 140 automobiles qui se sont finalement rassemblées. Hasard du sort, je retrouve Didier un membre du Club Scuderia en compagnie de sa très belle 599 GTB Fiorano. Je le salue par ces quelques lignes.
(Une rutilante Citroën 15 lancée en 1938. Elle surprend par la sonorité de son joli 6 cylindres de 77ch)
Cet événement est aussi et avant tout un festival de Jazz. Jean-Paul Gauvin a eu la merveilleuse idée de concilier en un même lieu deux de ses passions: les voitures anciennes et le Jazz.
Les hostilités musicales débutent dans l’après midi au milieu des automobiles.
(Les Jaguar sont arrivées en force cette année et je ne vous présente plus cette magnifique XK 120 Roadster rencontrée également au Vigeant début juin)
Le programme musicale en surprendra plus d’un par sa qualité eu égard à la taille du Festival et de sa localisation. Je m’attarderai sur le Big Band du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris qui fit un hommage remarqué à Claude Nougaro. Je n’ai malheureusement pas pu voir Les Sept Têtes dirigées par Ludovic de Preissac mais n’ai pas manqué, pour mon plus grand plaisir et je crois celui de l’ensemble des spectateurs, les Pink Turtle qui ont endiablé Les Molières.
(Les Pink Turtle associent qualité musicale, grands classiques, humours et mise en scène. Leur prochain album en août)
Les Volunteered Slaves ont clôturé cette 5ème édition, un groupe assurément pour les initiés!
Je retiendrais de cette édition tout d’abord la bonne entente et la bonne humeur des bénévoles, bien sûr le doux mariage entre auto et musique qui rend ces 6h du jazz si attachants et sans aucun doute la qualité de l’affiche musicale. Les propriétaires de voiture et le public étaient au rendez-vous pour rendre cette fête encore plus mémorable.
(Une après midi entourée de belles voitures tout en musique: idéal!)
(Back is black…)
(On trouve de tout aux 6h du jazz…)
En cette période estivale, je me devais un clin d’oeil à nos ainés et la façon de vivre l’automobile en vacances. Des propriétaires jouent le jeu et nous présentent des voitures “équipées” congés payés!
Voici pour le récit de ce 5ème opus des 6 heures de Jazz. J’espère vous retrouver pour la 6ème édition qui se tiendra le premier week end du mois de Juillet 2011.