Rallye touristique en Ferrari – Bourgogne 2017

MiM Ferrari Tour Edition #1

L’automne a souvent du bon et ce week end d’octobre nous en a donné un bien bel aperçu. Voici que j’organise un week end dans cette belle région française avec un joli groupe d’amis. Trois jours durant, nous allons profiter de nos belles automobiles, d’un temps absolu magnifique, et de couleurs automnales ravissantes. Entre passion automobile, gastronomie, beaux endroits et belles visites, je crois bien que notre gentil groupe a apprécié ces moments où on lâche prise et on profite tout simplement du temps qui passe.

Pour les chanceux qui ont pu se libérer le vendredi, nous nous retrouvons en vallée de Chevreuse pour un petit café histoire de nous mettre en chauffe. Déjà la marque au cheval cabré est au coeur de toutes nos discussions ! Le week end s’annonce sous les meilleurs auspices.

JOUR 1

Notre groupe se constitue à peine que déjà les V8 vrombissent. Notre cortège se compose d’une Ferrari 355 spider, d’une Ferrari 430 spider, une Ferrari 430 scuderia, d’une Ferrari California et d’une Ferrari 458 spider. De 380 à 570 chevaux, il y a en pour tous le goûts et toutes les oreilles ! Un pur bonheur.

Notre première halte se fait après quelques 200 kms d’autoroute puis de routes secondaires. Nous allons déjeuner au château de Vault de Lugny situé dans la ville éponyme. Le temps est splendide et nous entrons dans une propriété propice à l’exposition de jolies automobiles et de belles photos.

Notre déjeuner nous est servi dans un salon à la cheminée imposante.

Nous sommes accueillis formidablement bien et difficile après ce bon repas de ne pas profiter du parc. Le départ est difficile mais la route nous attend.

Nous traversons pendant 2 heures le Parc Naturel Régional du Morvan. Mon co-pilote est concentré et sans faille. Nous arrivons à bon port après un arrêt ravitaillement à Saulieu à deux pas du fameux hôtel restaurant de feu Monsieur Bernard Loiseau.

Ce soir et pour deux nuitées nous dormirons à l’Abbaye de la Bussière. Ce bel établissement 4 étoiles fait partie du réseau Relais et Château et est tenu par Clive et Tanith Cummings. Ils nous attendent de pieds fermes et un espace tout particulier, devant l’abbaye, nous est dédié. Royal !

Nous prenons possession de nos chambres et profitons du parc d’une marche collégiale et bucolique.

Un apéritif nous est servi dans le salon de musique avant de prendre notre dîner au bistrot des moines.

Notre première journée se termine ainsi. Fatigués mais heureux, nous regagnons nos chambres. Demain s’annonce pleins de surprises d’autant que le groupe s’agrandira de 2 Ferrari supplémentaires !

JOUR 2

Comme toute belle matinée automnale qui se respecte, il fait frais de bon matin et la rosée ne fait qu’embellir les Ferrari prêtes à rugir. Bon je dois avouer que la mienne avait déjà eu droit à ses soins matinaux …on ne se refait pas !

S’il est lieu insolite, le château que nous allons visiter tient une place importante au palmarès ! A 30 minutes de route (magnifique soit dit en passant), nous allons visiter le château de Savigny-Lès-Beaune. Le château a de quoi séduire, mais il regorge de trésors inestimables. 8 musées nous attendent.

J’avais eu l’occasion de visiter ce château en 2011 et force est de constater que le propriétaire est toujours aussi fou et ses collections ne cessent de s’agrandir ! Auto, camions, avions, je vous laisse prendre l’ampleur du délirium de Michel PONT, propriétaire du château depuis 1979 et ancien pilote de rallye sur Abarth dans les années 60. Nous on adore ce genre de personnage !

Monsieur Michel PONT, propriétaire du château depuis 1979

Nous installons les Ferrari sur le parking. C’est ici même que deux nouveaux compagnons de route nous rejoignent. Une Ferrari 360 spider et une Ferrari 355 berlinetta font maintenant parties de la troupe de gais lurons.

F355 gris canon de fusil intérieur Cuoio.

Cette visite hors du commun nous a mis en appétit ! Ni une, ni deux, nous prenons la route. Notre restaurant est à moins de 10 minutes. Ce sera notre premier 1 étoile au Michelin. Nous voici arrivés au Charlemagne.

Nous sommes accueillis dans une salle privatisée et l’avalanche de plats, sous forte influence japonaise n’aura de cesse de ravir nos papilles. Un sans faute depuis l’amuse bouche jusqu’au dessert. Un établissement à conseiller. La vue est imprenable sur les vignobles (surtout de la salle principale du restaurant). Vous pouvez même réserver une table dans la cuisine !

Un petit café nous est servi sur la terrasse. En plein mois d’octobre qui l’eut cru !

Notre prochaine étape est à deux pas du Charlemagne. Nous allons visiter un château emblématique du vignoble bourguignon, le château Corton-André (rebaptisé Corton C depuis peu) sublimé de ses magnifiques tuiles vernissées. La famille FREY a fait l’acquisition de ce domaine en 2014. Déjà propriétaire des champagnes Ayala (2000-2005), du château la Lagune dans le Bordelais (en 2000) et de Paul Jaboulé Ainé en vallée du Rhône (en 2006), Jean-Jacques Frey a laissé les rênes des vignobles à sa fille Caroline. Nous découvrons un château à taille humaine et un accueil passionné. Une découverte sans nul doute.

40 minutes de route nous séparent de l’Abbaye de la Bussière. Nous y arrivons alors que la nuit se fait de plus en plus présente.

En cette deuxième soirée, nous inaugurons notre deuxième 1 étoile au Michelin. Le chef Guillaume Royer nous accueille au restaurant 1131 à sa cuisine riche, au service militaire et impressionnant. Le contraste avec la cuisine du Charlemagne est saisissante. Personnellement j’ai préféré le bistrot de la veille ! Est-ce lié au nombre de convives à servir simultanément ? Quoi qu’il en soit le lieu est tellement magique que j’y retournerai avec beaucoup de plaisir pour confirmer !

JOUR 3

L’abbaye se réveille doucement. Petit-déjeuner, marche matinale, footing. Chacun d’aller à son rythme. L’heure aussi de promener les chiens, gardiens de la propriété !

Notre journée va nous transporter sur la route des vins, autour des côtes de Beaune. Une matinée bien remplie qui nous fait traverser Pommard, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet avec une halte à mi-parcours au château Chassagne-Montrachet pour une dégustation. Que de belles routes, que de beaux paysages. Impossible de me souvenir le nombre de fois où le mot “magnifique” est sorti de ma bouche. A l’heure où j’écris ces quelques lignes j’en ai encore le souvenir ému.

Sur la seconde partie du trajet et après un arrêt ravitaillement où nous avons fait sensation, nous parcourons un peu plus de 50 kilomètres dans une campagne idyllique pour notre dernier arrêt déjeuner au château Sainte-Sabine.

La structure bastionnée du château Sainte-Sabine ne peut laisser indifférent. Petit privilège nous est accordé de rentrer les 7 Ferrari dans l’enceinte du château. Le soleil est alors radieux et nous invite à prendre l’apéritif en terrasse avec vue imprenable sur nos automobiles. Un pur bonheur !

Le temps aussi de faire un comparatif du compartiment moteur entre une Scuderia et une F430 “normale” !

Encore un repas copieux et bien agréable. Le château est à deux pas de l’accès A6 ce qui facilite grandement le retour sur la capitale. Et oui il est déjà l’heure de nous quitter … Nous sommes 2 Ferrari à prendre les chemins de traverse pour rentrer par l’Abbaye de Fontenay ce qui nous fait croiser des roulants bien insolites.

Que de bons moments nous avons partagé à parler de notre passion commune pour la firme de Maranello, de profiter de belle région de France et de jouir de ses plaisirs gastronomiques et viticoles ! Alors à la prochaine !