Mercedes 300 SL coupé au 1/8è par Eaglemoss – le montage

(étapes 1 à 2 : 7h)

Voici donc étape par étape le montage de la Mercedes 300 SL coupé proposée par Eaglemoss.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les 100 fascicules, je vous propose de découvrir l’article sur la Mercedes 300 SL coupé de 1955 au 1/8è sur ce même site.

Alors bon montage à toutes et tous ! Si vous avez des informations, des questions liées au montage, n’hésitez pas à poster un commentaire au bas de l’article. Une communauté de passionnés se fera un plaisir de vous répondre.

Etape 1 – 5 h

Alors que nous sommes arrivés à la livraison des 34 premiers fascicules pour les abonnés à cette belle collection, je m’attèle (enfin !) au montage de cette mythique Mercedes 300 SL coupé de 1955 au 1/8è proposée par Eaglemoss.

Nous allons couvrir lors de cette première étape les 15 premiers fascicules de montage.

Comme très souvent nous démarrons par le capot moteur, la calandre et sa grille. Cette étape consiste à insérer une béquille au niveau du capot moteur puis d’installer la grille sur la calandre à l’aide de vis de type AP.
Au niveau de la calandre attention à ne pas mettre des vis dans les trous aux deux extrémités; ils seront utilisés ultérieurement.
Voici le résultat de ce premier montage.


La roue avant gauche est notre prochain montage. Comme très souvent il faut plonger le pneumatique dans de l’eau bouillante afin de ramollir le caoutchouc et faciliter ainsi le montage. Faites attention lors du montage de la jante sur le pneumatique à la petite valve excessivement fragile et propice à la casse.


Nous assemblons ensuite le tableau de bord. La pièce est assez esthétique.


On remarquera ensuite que sur le volant ce dernier est inclinable comme le modèle d’origine bien vu.

C’est à partir du fascicule numéro 4 que nous commençons le montage du moteur et ce sont différents éléments qui vont rejoindre le bloc moteur gauche à savoir la pompe d’injection, différents supports, le toc d’entraînement, ainsi que les différents tuyaux des six cylindres.


Nous assemblons ensuite le pare choc et les buttoirs au pare-chocs puis les supports droit et gauche qui serviront à installer le pare-chocs sur le châssis ainsi que la plaque immatriculation avant.


Avec le fascicule numéro six nous installons le carter au bloc moteur gauche. Sur ce même carter nous installons le filtre à huile, le couvercle et le réservoir du radiateur d’huile.

Ce sont ensuite les collecteurs d’échappement avant et arrière que nous fixons à la culasse. Nous profitons ensuite pour installer le tuyau d’échappement avant.

Ce sont ensuite toutes les pièces du conduit d’admission qui sont assemblées au moteur et que nous fixons à la culasse de la Mercedes.

Après avoir monté les différents supports, distributeur et autre boîtier de distribution nous posons le couvre culasse puis fixons les vis de calage.


Une première difficulté rencontrée lors du montage du bloc moteur gauche (fascicule 9 images 6). Attention il y a une erreur sur le schéma les deux orifices sur lesquels se visse les vis CM, il faut décaler la culasse de 1 cm sur la droite pour se positionner sur les deux autres trous. Soyez vigilant sur cette étape.
Après avoir fixé sur le pont d’allumage les câbles d’allumage, nous fixons le câble du distributeur ainsi que le câble d’allumage. Le pont d’allumage rejoins ensuite le couvre culasse.

Comme beaucoup d’entre nous, vous allez perdre un temps fou à installer les câbles du distributeur sur le boîtier de distribution une bonne pince à épiler et une bonne dose de patience feront l’affaire.


Nous terminons par l’installation du conduit de la culasse sur le couvre culasse.


Une fois que vous aurez monté la dynamo et que celle-ci sera apposée sur la plaque d’appui, nous fixons le tout sur le bloc moteur droit.

Le bloc moteur droit rejoint ensuite le bloc moteur pour finaliser le montage du bloc moteur de la Mercedes. J’ai mis ici quelques temps à bien aligner le bloc moteur droit et le bloc moteur gauche et même après vissage l’assemblage n’est pas parfaitement réalisé.

Au fascicule 11 nous installons le volant moteur et sa poulie. Une fois les installations effectuées nous montons la courroie et posons le ventilateur.


Le fascicule 12 nous propose d’installer les trois canalisations d’huile ainsi qu’un conduit de carburateur. Faites attention à l’image numéro 2 qui propose de poser la canalisation d’huile. Cette canalisation est présentée dans le mauvais sens. Il convient donc de l’inverser. En ce qui concerne le conduit de carburateur (image numéro 4) j’ai collé l’extrémité qui s’installe sur le bloc moteur droit.

Nous montons ensuite le carter de boîte de vitesse et l’embrayage avant de fixer les deux modules à l’arrière du moteur. Le montage du carter de boîte de vitesse droit est quelque peu scabreux. En effet on nous demande de pré-visser des vis plates de façon très singulière ce qui fait que l’ensemble est très peu solidaire (notamment la figure 2 du fascicule 13). Le carter de boîte de vitesse et le carter d’embrayage s’installent ensuite au niveau du bloc moteur.

Fort heureusement c’est à l’étape suivante lors du fascicule 14 que nous assemblons le moteur au châssis tubulaire et que l’ensemble reprend sa rigidité.

Voici pour cette première étape de montage. Nous allons poursuivre lors de la prochaine étape le montage du châssis et de la timonerie. A très vite donc !

Etape 2 – 2 h

Les fascicules 15 et 16 nous propose d’installer les châssis droit et gauche au châssis principal.
N’hésitez pas sur cette étape à bien visser les vis à blanc pour ma part j’ai commencé par les vis centrales CM.


C’est avec le fascicule suivant que nous allons monter la tubulure du châssis avant qui va rejoindre le châssis principal.
Nous installons d’abord le blocage de palier sur le support de palier central une fois ce montage effectué nous enfonçons le support du palier centrale sur la traversée de Châssis.


C’est ensuite autour du tube de jonction de rejoindre son logement. Là aussi un petit peu de doigté est nécessaire à fin de bien ajuster la pièce devant les orifices afin de le visser.


Et c’est enfin la mise en place de la traversée de châssis arrière qui se visse sur le châssis principal.


Nous débutons ensuite toute la partie timonerie. Plus précisément nous allons monter le combiné ressort amortisseur avant gauche sur le châssis principal.


Nous réitérons la manœuvre pour le combiné ressort amortisseur avant droit. Le train avant est ainsi monté.


Nous installons ensuite la barre d’accouplement au niveau du train avant du véhicule.


S’en suit la barre stabilisatrice qui est légalement se présente à l’avant du véhicule.


Aux fascicules 21 il est demandé de monter le pneu avant droit j’en profite donc pour monter le 24 et le 26 à savoir les deux pneus arrières pas de photo sur le sujet c’est identique au pneu avant gauche.
Une fois ce travail effectué nous installons les deux freins avant les deux-roues et les deux enjoliveurs. La Mercedes est presque sur ces quatre roues.


Pour qu’il en soit ainsi, il nous faut installer la timoneries arrière.
Nous installons donc les deux essieux arrière, les amortisseurs et les ressorts. Il faut quelque peu titiller les différents amortisseurs afin de pouvoir fixer la vis CM de façon appropriée.


Nous assemblons ensuite le différentiel arrière qui va rejoindre la timoneries arrière.


Avant d’installer la roue arrière gauche nous installons les deux amortisseurs arrières.


Nous installons ensuite la quatrième roue le châssis de la Mercedes est maintenant sur ces quatre roues. Ca y est la Mercedes 300 SL est campée sur ses quatre roues !

Le quart du montage est terminé. La suite au prochain numéro !