Sélectionner une page

Trip to Maranello (part 1)

Trip to Maranello (part 1)

Du rêve à la réalité. Maranello, ville Ferrari par excellence d’où sortent depuis 1947 les voitures estampillées du cheval cabré. Tel est le voyage que je me vais vous relater! Après 43 ans d’attente, le grand jour est arrivé, le pèlerinage est imminent: sur les traces d’Enzo Ferrari.

L'entrée historique de l'usine Ferrari à Maranello

Voici un voyage que dans mes rêves même les plus fous je n’aurais envisagé: découvrir la ville de Maranello, l’endroit mythique où sont construites les Ferrari. Pourtant avec les moyens de locomotion de nos jours rien n’empêche un tel voyage. Mais faire le voyage à Maranello en Ferrari prend une toute autre allure! C’est bien de cela dont il s’agit car du 21 au 24 septembre 2011 sous l’impulsion de Franck alias Ferrarista.fr nous voici partis à 11 Ferrari pour un voyage en Italie mémorable, plein de surprises et d’émotions. Nous allons, quatre jours durant, découvrir des lieux extraordinaires, respirer la passion des belles italiennes, vivre une aventure humaine et jouir des plaisirs de la vie. Ce voyage nous fera visiter non seulement l’usine Ferrari mais aussi d’autres lieux qui ont fait et font encore la gloire de l’automobile italienne.

Agrandir le plan

Quelques 1100 kilomètres séparent la capitale de Maranello. Le voyage s’organise depuis de long mois et il faut attendre l’accord de Ferrari pour la visite de l’usine, privilège réservé aux propriétaires seulement, afin de valider la date définitive.

Mercredi 21 septembre 2011 6h45. Après une nuit courte et agitée par une exitation bien légitime, l’heure du départ sonne enfin. Alors que d’autres font leur pèlerinage à Lourdes, ma religion se voue à d’autres saints. Depuis plusieurs jours je parle plus assidument à ma Ferrari F355, je lui parle de son voyage vers sa patrie, d’un retour initiatique vers ses origines, de foulée les routes de sa création. Je la crois fin prête. Fébrilement, j’arrive dans le garage, je regarde mon co-pilote Fabrice, petit clin d’œil, je tourne la clef de contact. Le V8 se réveille, se règle puis ronronne. C’est parti!

Notre premier point de ralliement sur l'autoroute A6. Il est 7h30.

Tels deux enfants aux yeux illuminés de bonheur nous rejoignons notre premier lieu de ralliement sur l’autoroute A6 au sud de Paris juste après la barrière de péage. Nous attendons 5 autres Ferrari. Nous sommes les premiers. Nous profiterons ainsi du bruit des moteurs des arrivants et du regard des autres automobilistes.

Ferrari F355 challenge, la version course de la F355

F430 scuderia et la magnifique 360 challenge stradale de Franck, notre G.O.

Le temps de faire connaissance avec la première partie du groupe, nous reprenons la route. Il est 8h15.

Un temps radieux en ce premier matin de notre voyage

A 10h15, nous effectuons notre première pause ravitaillement, le temps de prendre nos 6 voitures en photo. Une F355 berlinetta, une F355 GTS, une F355 challenge, une 360 CS, une F430 scuderia et une 599  GTB Fiorano forme un bel ensemble. Nous attendons la suite avec impatience.

Et la suite nous la découvrirons à Vonnas pour notre pause déjeuner. Vous l’aurez deviné nous sommes chez Georges Blanc, ou plutôt dans le complexe hôtelier de Georges Blanc tant l’ampleur des installations impressionne. Nous nous retrouvons tous autour d’une bonne table à l’Ancienne Auberge. Je découvre les lieux qui appellent à revenir!

Il est 11h30 lorsque nous arrivons à Vonnas. L’arrêt est le bienvenu. Une autre F355 nous rejoint, celle de Philippe en provenance de Nevers.

L'Ancienne Auberge, jadis

L'ancienne Auberge lors de notre passage

Nous ne dormirons pas à Vonnas cette fois ci, Maranello nous attend.

Plus de la moitié du chemin est parcouru lorsque nous atteignons le tunnel du Mont Blanc. L’Italie nous attend. L’excitation monte d’un cran.

L'entrée du Mont Blanc. Franck dans sa CS nous précède.

Petite halte entre les deux pays. La vue est magnifique. L'Italie s'ouvre à nous.

Il est déjà bien tard car nous sommes au pied du mont blanc à 17h. Il nous reste presque 500 kilomètres. C’est donc tambour battant que nous allons rejoindre notre destination finale et notre hôtel. L’Italie semble être moins regardante sur les limitations de vitesse. Nous en profitons pour découvrir ce que nos voitures ont dans le ventre tout en restant prudents. Nous rejoignons Maranello vers 21h, fatigués mais heureux d’être dans le sanctuaire des tifosi de tout poil. Le temps pour nous de se restaurer, de goûter les premiers mets italiens et de rejoindre l’hôtel Planet situé jute en face de l’usine Ferrari!

Notre première halte culinaire! Nous ne serons pas déçus tout au long du séjour…

Nous découvrirons demain un programme alléchant que je vous réserve pour de prochains articles. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises loin s’en faut et des lieux incroyables nous attendent!

L'hôtel Planet à Maranello

L'entrée historique de l'usine Ferrari

1h du mat’. La première visite est maintenant proche. Un lieu mythique en face de l’entrée historique de l’usine Ferrari. Mais c’est une autre histoire. Je vous dis à très vite!

15 commentaires

  1. TIG

    Bonjour david,

    C’est Fabrice.
    Ce voyage etait fantastique !
    Merci pour ce reportage et ces photos. (on est preneur si t’en as d autres)

    A bientot
    Fabrice

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Merci Fabrice pour ton commentaire. Tu pourras maintenant découvrir la 2è partie du récit que je viens de publier! 🙂

      Réponse
  2. Bibi-75

    Vivement la suite !!…..
    Quel temps vous avez eu les veinards !

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Sebastien, merci pour ton commentaire! Le temps fut magnifique ce qui n’a fait que rajouter au superbe de ce voyage. Promis, je publie la suite rapidement, et quelle suite!!!!

      Réponse
  3. Cecchetto Gilbert

    Super David ,
    Revient vite pour d’autre commentaires .

    Voyage génial Bravo !

    A bientot .

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Merci Gilbert pour ton commentaire et à très vite pour la suite du récit…:)

      Réponse
  4. Georges

    OK, à jeudi

    Réponse
  5. MechanicsInMotion

    Salut Georges et merci pour ton commentaire (et ton mail). Oui hier il pleuvait pas mal au sud de paris donc la rouge est restée au chaud. J’étais pourtant motivé car je devais venir avec mon père. Sympa la Bentley, j’ai vu les photos, superbe!
    Je serai jeudi soir au repas du Club donc à jeudi!

    Réponse
  6. Georges

    J’y suis allé plusieurs fois, mais paradoxalement, jamais en Ferrari.
    J’espère en être une prochaine fois…
    Joli voyage et le récit transmet bien la passion…

    PS : tu as eu peur de te mouiller pour le dernier C&C ?

    Réponse
  7. SCHUBERT Isabelle

    Je suis très heureuse que tu ais pu vivre ce rêve… et que tu en ais fait profiter mon chéri ;-)) qui en parle, re-parle, re-re-parle et qui, je suis sûre, en rêve encore la nuit ! Biz,

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Isabelle, un bonheur partagé a encore plus de saveur. Le partager avec Fabrice était évident. Un voyage dont on a pas fini de parler c’est sûr!
      Seul remède à ses rêves: refaire un tour en Ferrari! Ah folie rouge quand tu nous frappes.

      Et bienvenue sur la liste toujours plus grande des commentateurs sur MechanicsInMotion!

      Réponse
  8. Sébastien B

    Ah que de souvenirs meme si j’y suis allé bêtement en avion 😉

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Sébastien, il faudra que tu me racontes TON voyage!

      Réponse
  9. valerie

    Tu touches du doigt ton rêve ! que je suis heureuse pour toi !
    Gros bisous et à très vite

    Réponse
    • MechanicsInMotion

      Salut soeurette et bienvenue sur MechanicsInMotion! Un grand moment que ce voyage et attends les prochains billets, ils font encore plus rêver!!!

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS A VOTRE NEWSLETTER