• Véhicules
  • Agencement
  • Ambiance

Le Tour Auto 2012

L’édition 2012 du Tour Auto en impose, c’est le moins que l’on puisse dire! Le lieu de départ des 292 équipages engagés se situe au Grand Palais de Paris. Edifié en 1897 pour l’exposition universelle de 1900, le Grand Palais reste célèbre pour ses magnifiques verrières et son imposante structure de fer et d’acier dont le poids équivaut celui de la Tour Eiffel.

La coupole du Grand Palais rénové

Ce magnifique lieu héberge le Tour Auto le temps d’une journée d’exposition. Le temps pour les participants de s’enregistrer, de vérifier leur monture et de partager leurs péripéties à bord de leur automobile. Le Tour Auto est ouvert aux modèles qui ont participés au Tour de France automobile entre 1951 et 1973. La disparité des performances fait que deux grandes catégories ont été proposées: régularité et scratch.

5 jours durant les voitures parcourent la France selon le tracé suivant:

  • Etape 1: Paris -> Beaune (avec un arrêt sur le circuit de Dijon Prénois)
  • Etape 2: Beaune -> Aix-les-Bains (avec un arrêt sur le circuit de Bresse)
  • Etape 3: Aix-les-Bains ->Clermont-Ferrand (avec un arrêt sur le circuit de la Charade)
  • Etape 4: Clermont-Ferrand -> Nimes (avec un arrêt sur le circuit d’Alès)
  • Etape 5: Nimes -> Nice (avec un arrêt sur le circuit Paul Ricard)

Quel lieu grandiose pour accueillir de si belles autos! D’autant qu’une surprise de taille nous attend. La voiture la plus emblématique construite à seulement 39 exemplaires (33 “normales” à moteur 3l, 3 à moteur 4l et 3 type 64 à carrosserie modifiée) fête ses 50 ans et est largement mise à l’honneur par 3 exemplaires présents de la Ferrari 250 GTO. C’est suffisamment rare pour le souligner d’autant que nous avons le droit à trois coloris différents!

Ferrari 250 GTO 1963

Ferrari 250 GTO 1963

Ce qui surprend le plus au rayon Ferrari c’est le nombre impressionnant d’exemplaires de la 275 GTB 4 qui à partir de 1963 a succédé à la 250.

A leurs côtés une 250 GT Lusso de 1963.

Et une 250 LM de 1964.

Un peu plus loin une série de Dino 246 dont deux modèles jaune une GT et une GTS.

Et deux 308 Groupe 4 Michelotto et une Daytona Groupe 4 .

Quelques Ferrari plus récentes soit des établissement Pozzi soit de l’organisation sont aussi présentes.

Ferrari FF

Ferrari California

Ferrari 599 GTO en guise d’ouvreur

La Ferrari F12 berlinetta qui sera dévoilée dans la soirée

L’événement est largement couvert par la presse française et étrangère. Une fois le reportage effectué, la pause est de rigueur pour notre plus grand plaisir. Mais reprenons nos esprits!

Karine Lima très concentrée pour couvrir l’événement

Les Ferrari sont très largement représentées mais les autres marques ne sont pas en reste. Découvrons-les! D’abord les Jaguar.

Jaguar XK 140 de 1955

Jaguar XK 150 de 1958

Une série de Porsche.

Porsche 356 de 1963

Porsche 356 de 1964

Porsche 906 de 1966

Et les françaises,

CItroën DS19 de 1966 et SM de 1973

Alpine Renault A110 1800 Gr 4 Ragnotti/Mercier

Un retour chez les italiennes,

De Tomaso Pantera

Maserati Indy

BMW 3.0 CS et Ford GT 40,

BMW 3.0 CS de 1974

Ford GT 40 de 1965 et 1966

Dans un tout autre registre, BMW présente trois automobiles issues de son programme Art-Cars qui depuis 1975 fait appel au talent de peintres pour immortaliser un modèle phare de la marque. Nous découvrons la numéro 93, une BMW 3.0 CSL peinte en 1976 par Franck Stella. La numéro 21 est également une BMW 3.0 CSL peinte en 1975 par Alexandre Calder et au centre la dernière création sur base de BMW M3 GT2 peinte en 2010 par jeff  Koons.

Le Tour Auto 2012 réussit haut la main son rassemblement inauguratoire. Le parc automobile est saisissant et l’envie nous prend très vite de se mettre au volant des plus beaux exemplaires et de parcourir les kilomètres de ce tour de France. Des purs passionnés qui n’hésitent pas une seconde à faire rouler des voitures parfois très anciennes et surtout fort onéreuse. Bravo pour ce joli événement qui nous en a mis pleins les yeux!