Nos dernières 24 heures débutent au pays des voitures de prestige italiennes. Cette matinée nous allons la passer chez l’un, si ce n’est le constructeur le plus prestigieux, Pagani Automobili. Pagani sous l’impulsion de son créateur Horacio Pagani concentre selon moi ce qui se fait de mieux dans le monde de l’automobile moderne. Inutile de vous dire que j’attends cette visite avec beaucoup d’impatience et d’intérêt et ce que nous réserve Horacio Pagani se sera pas pour nous décevoir.

Le showroom de Pagani Automobili

Nous entrons ici dans un monde d’artisanat et de luxe. Seules 17 à 18 Pagani sortent chaque année de cette manufacture située entre Modène et Bologne à San Cesario Sul Panaro. Nous arrivons dans une zone industrielle telle qu’on en connait tous, une sonnette, une grille, tout cela sent bon la PME. Il s’agit bien de cela et on nous annonce assez vite que de nouveaux locaux sont en construction et devraient accueillir la marque en 2012 soit 10 ans après la création de Pagani Automobili. Il est envisagé d’augmenter les cadences de production et d’atteindre un peu plus de 20 exemplaires, preuve que le luxe se porte à merveille même si Pagani reste une marque confidentielle!

Comme je l’ai déjà partagé à maintes reprises avec vous, Pagani pousse très loin les techniques de production avec une influence omniprésente à l’aéronautique que l’on retrouve dans le design mais aussi les matériaux et l’aérodynamique de ses automobiles. Nous commençons notre visite par le showroom qui réunit 3 supercar: Une Zonda R, une Zonda Uno et une Zonda Tricolore. Pas de Huayra qui débute sa carrière.

La Pagani Zonda R, l’aboutissement de la Zonda et indéniablement la supercar par excellence. Eblouissante de beauté, troublante d’efficacité.

Dès notre arrivée une surprise nous attend dans le show room de Pagani Automobili S.p.A.. Valentino Balboni est présent avec quelques clients américains. Si vous ne connaissez pas Valentino Balboni, il fut l’essayeur en chef chez Lamborghini jusqu’en 2008 avant de devenir consultant et représentant de luxe pour la marque. A son départ en retraite, après 40 ans de service, Lamborghini annonça une série limitée de la Gallardo, la LP550-2 Valentino Balboni une propulsion qui dénota avec les intégrales de la marque et qui sortit en 2009.

Valentino Balboni, une icône pour la marque Lamborghini en visite chez Pagani Automobili

Valentino Balboni surprend par sa gentillesse et sa disponibilité. Il nous conseillera même un restaurant à deux pas de notre visite de l’après-midi dont nous ne serons pas déçu! Merci Monsieur Balboni!

Accrochée au mur, une note de Juan Manuel Fangio, mentor d’Horacio, à Enzo Ferrari. Cette lettre de quelques lignes écrite en 1982 recommande les services d’Horacio Pagani à Ferrari. Ferrari ne sembla pas intéressée et Horacio Pagani quitta son Argentine natale pour rejoindre l’Italie et Lamborghini en 1983.

Lettre de Juan Manuel Fangio à Enzo Ferrari recommandant Horacio Pagani

Aux côtés de notre Pagani Zonda R, une Zonda Tricolore. Cette voiture produite à seulement trois exemplaires est un hommage à la patrouille aérienne acrobatique italienne pour son 50è anniversaire. Carbon apparent laqué bleu avec juste une bande tricolore (rouge, blanc vert) en V depuis la pointe avant de la supercar.

Ici encore nous découvrons une automobile fantastique dont la qualité de construction nous laisse sans voix. La Zonda tricolore fut vendue 1,4 million d’Euros…

Mais un bruit tonitruant nous propulse à l’extérieur du showroom. Il semble qu’une Pagani est en approche! De retour d’essai routier, une Zonda S roadster fait son entrée. 9 exemplaires auraient été construits.

On perçoit clairement l’évolution stylistique entre cette Pagani de 2005 et les dernières productions. Mais rejoignons l’intérieur du show room pour découvrir la Pagani Zonda Uno. Comme son nom l’indique, cette Uno est le seul et unique exemplaire construit pour Ana Al-Thani membre de la famille royale du Qatar. Son coloris turquoise fait son effet. Originellement cette voiture était une Zonda F Roaster qui suite à un accident au Qatar a été renvoyée chez Pagani pour devenir Uno!

Optiques foncés noirs et canules d'échappement du même acabit

Le showroom surprend pas sa taille mais nous sommes ici dans de la haute couture! A l’arrière, nous découvrons des objets empreintes du passé d’Horacio Pagani.

De l’usine point de photo, elles sont interdites. Trois voitures sont en préparation: une Zonda R et deux Huayra. Les ingénieurs, techniciens travaillent dans le calme. Le carbone reste la matière de prédilection de Pagani. Il est ici façonné à souhait. Les Pagani modernes sont des monocoques en carbone. Seuls des matériaux nobles sont utilisés: carbone, cuir, aluminium…je suis émerveillé par le lieu d’autant que Monsieur Horacio Pagani nous fait l’honneur d’une furtive présence.

Une photo de l'usine depuis le showroom laisse transparaitre une Zonda R en préparation!

Horacio Pagani en dehors d’être un ingénieur hors pair est aussi esthète et mélomane. Il n’hésite donc pas à se lancer dans la Hi Fi haut de gamme!

Après une visite détaillée de l’atelier, nous regagnons le show room le temps de mirer encore et encore les 3 Pagani dont on ne se lassera jamais. Nos remerciements à notre guide, quelques emplettes de goodies à l’effigie de la marque et nous envisageons de quitter ce lieu magique. Dur, dur…

3 chefs d'œuvre de l'automobile. Magique.

Notre groupe repart pour un déjeuner “Balbonnien” et s’apprête à visiter un autre monstre de la production automobile Italienne.