• Véhicules
  • Agencement
  • Ambiance

Nous arpentons de nouveau les allées du 82ème salon automobile de Genève situé au Palexpo. Après le stand Ferrari qui nous a pris une bonne partie de la matinée puis les italiennes, voici un concentré de ce qu’il ne fallait pas manquer! Même en synthétisant, ce salon est tellement dense que je vous présente ici plus de 70 photos! On se remplit la cage à optique avec des arrêts qui me surprendront et qui en surprendront plus d’un vers les gammes premium. Les coups de coeur furent nombreux et l’envie de repartir au volant des plus belles, inévitable.

Alors commençons bien sagement avec un bref arrêt chez BMW. La marque présente beaucoup de nouveautés dont la nouvelle série 3. Au demeurant très réussi, la mise en scène sur le stand est absolument ratée. Je vous fais donc grâce de photos au profit de la Série 6 Gran Coupé. Un segment du coupé 4 portes que BMW avait ignoré alors que la concurrence et notamment Mercedes y était de longue date.

La M6 est également présentée et troque son V10 par un V8 de 560 chevaux. Beaucoup de monde autour de l’auto, l’exercice photo est compliqué.

On file à la concurrence chez Mercedes. Le SLS Roadster AMG prend une place d’honneur. Normal, l’auto est magnifiquement réussie. Beaucoup de monde également sur le stand en ce lundi.

Alors première surprise, moi qui ne suit pas un fan absolu des Mercedes hormis les modèles musclés, je découvre la Classe A, c’est une première mondiale. Exit le minispace et place à une vraie voiture de caractère aux lignes particulièrement réussies. Nul doute que cette version aura un franc succès. Ce sera mérité.

 Avant d’aller crescendo et d’attaquer du plus lourd, une pause dans un silence absolu. Vous êtes à bord de la Rolce Royce Phantom. Relaxe. Quel pullman! Un peu “too much”.

Rapide visite chez Porsche qui n’en finit toujours plus de décliner ses versions et qui propose un nouveau Boxter histoire de le mettre au niveau esthétique de la dernière 911 type 991. Du bel ouvrage. C’est efficace. Un bon point pour l’environnement très propice à la photo. Ici la version S. On remarquera les feus arrières qui prolongent le béquet.

Dans la mouvance Porsche, l’incontournable préparateur moteur et carrosserie Ruf. La CTT aux formes très étudiées, à la robe agressive, développe 750 chevaux avec son flat 6 de 3,7 litres. Vitesse de pointe: 370 km/h.

La marque anglaise Aston Martin présente son programme de personnalisation fort à la mode chez les marques de grand luxe. Ce programme baptisé Q est un vrai clin d’oeil à l’agent secret au service de sa majesté, James Bond. Une virage symbolise le programme par une peinture satinée Mariana Blue. L’intérieur est traité avec une attention toute particulière et selon les goûts du client!

Et une DBS Coupé Carbon Edition Orange.

Chez Range Rover, une version cabriolet du tout dernier Evoque histoire de tâter les réactions du public. Officieusement, le programme est déjà lancé. Le succès commercial de l’Evoque n’y est pas étranger.

Mais allons chiner du côté des préparateurs plus ou moins excentriques. Le plus déjanté d’entre eux reste sans aucun doute Mansory.

Ce même Mansory qui comme c’est la grande mode à ce salon automobile de Genève 2012 se prête au jeu de la transformation de la dernière McLaren MP4-12C! Nous en verrons beaucoup d’autres.

L’ensemble des véhicules du stand Mansory a été vendu le premier jour. Ils ont donc une clientèle! La Lamborghini Aventador présentée dans le précédent billet est elle aussi maquillée. On élargit les voies, on met du carbone partout et on porte la puissance à 754 chevaux. Avouons que l’Aventador made in Mansory passe plutôt bien.

Le stand d’à côté c’est Gemballa qui lui aussi prépare la McLaren MP4-12C. Plus sobre tout en étant plus agressive que le modèle de série, elle sort du lot.

Enfin la même chose chez Fab Design avec en prime un SLS Roadster.

Aux détours d’un stand, nous découvrons la supercar made in Russie, la Marussia (Маруся). Ce même constructeur qui est engagé en Formule 1 cette année après le rachat de l’ensemble des parts de Formula 1 Virgin Racing. Rien à dire, c’est conforme à l’esprit caucasien!

Petit arrêt chez Renault pour admirer la Red Bull de Sebastian Vettel, championne du monde. C’est bien que Renault mette son savoir faire de motoriste en Formule 1. Dommage qu’il l’ait quittée en tant que constructeur.

Et Lotus en fait de même dans l’attente de sa nouvelle gamme tant celle actuelle est très vieillissante.

Allez je vous laisse le meilleur pour la fin avec 3 constructeurs de folie avec des voitures de rêve. Bugatti ouvre la danse avec un festival de merveilles dont la dernière Vitesse. La Vitesse est à la Grand Sport ce que la Super Sport est à la Veyron Coupé. On ajoute 200 chevaux au cocktail, on ôte le toit. Résultat 1200 bourrins! W16, et quatre turbos. Cette production Française sous perfusion Audi est une pure merveille. Attardons-nous.

Et une petite soeur à ses côtés.

De l’autre côté du stand Bugatti une plus policée Grand Sport version “normale” de 1001 chevaux.

La marque allemande Gumpert nous gâte par la présence de deux nouveaux modèles. L’Apollo R côtoie l’Apollo Enraged.

L’Apollo R est la version course de l’Enraged. Elle sera engagée en courses GT. Toujours propulsées par des moteurs Audi, la R développe 860 chevaux alors que l’Enraged se contente de 780 chevaux mais pour un peu plus de 1100 kilos!

Et terminons ce tour d’horizon du 82ème salon automobile de Genève par Koenigsegg. La marque suédoise présente la deuxième génération de son Agera R avec clairement en ligne de mire la Bugatti Veyron.

La Koenigsegg Agera R 2013 développe 1140 chevaux avec un couple ahurissant de 1200 Nm à 4100 tr/mn. V8 turbo de 5 litres. La voiture est plus aboutie et mise en valeur sur le stand de la marque. C’est pour voir de telles voitures que le salon de Genève est si attirant.

Un cru 2012 particulièrement riche en émotions et qui confirme l’intérêt de ce salon dans le monde automobile. L’édition 2013? Nous y serons!