DeLorean Retour vers le Futur au 1/8è

par Eaglemoss – le montage

(étapes 1 à 3 : 16h00)

Voici donc étape par étape le montage de la DeLorean Retour vers le Futur proposée par Eaglemoss.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les 130 fascicules, je vous propose de découvrir l’article sur la DeLorean Retour vers le Futur au 1/8è sur ce même site.

Alors bon montage à toutes et tous ! Si vous avez des informations, des questions liées au montage, n’hésitez pas à poster un commentaire au bas de l’article. Une communauté de passionnés se fera un plaisir de vous répondre.

Même si la collection a débuté en décembre 2016, ce n’est qu’en ce mois de février 2018 que je commence le montage. Vous n’êtes pas sans savoir que je construis en simultané la Porsche 911 Carrera RS 2.7 ainsi que la Mercedes 300 SL coupé. Ce que vous ne savez pas, car je ne couvre pas le montage sur MiM, c’est que je construis aussi le F14 Tomcat, l’Alphajet de la Patrouille de France mais aussi R2-D2 et que je termine les phases de peintures du Faucon Millenium. Bref vous ne m’en voudrez pas de ne démarrer que maintenant cette fabuleuse DeLorean !

Etape 1 – 5 h

Cette première étape de montage nous fera découvrir les fascicules 1 à 15 et portera principalement sur la mise en place des suspensions et des roues sur le châssis de la DeLorean.

Néanmoins les tout premiers fascicules nous proposent d’assembler le pare-chocs arrière et les feux associés.

Vous aurez remarqué que deux baguettes sont assemblées à l’aile avant gauche.

La roue avant gauche suit.

Le générateur de fusion et les éléments du disque du réacteur sont alors assemblés.

C’est alors que nous allons nous concentrer sur les châssis. Suspension, disque et étrier de frein avant gauche sont montées.

Suit la petite soeur avant droit.

La crémaillère de direction, la tringlerie et la plaque supérieure du berceau entrent en jeu.

La plaque supérieure du berceau et la barre stabilisatrice sont montées.

Suivies de d’une roue supplémentaire.

Avec le fascicule n°10, le châssis arrive. Sur ce même châssis nous installons les suspensions avant gauche et droite puis les roues. Impossible pour moi de fixer à fond une des deux roues qui a donc un léger jeu. Rien de grave.

C’est la partie arrière qui nous attend maintenant avec tout d’abord le support moteur sur lequel nous fixons les biellettes.

Très logiquement nous construisons les suspensions, freins et roues sur l’arrière du châssis.

C’est ici que pour l’installation des deux suspensions, j’ai du utiliser une lime à métaux. En effet l’entre-axe de la pièce supérieure du disque de frein est trop étroite et la biellette trop large pour que les deux pièces s’insèrent l’une dans l’autre. On aperçoit le problème sur la photo ci-dessous. A part cela aucune difficulté.

C’est alors que notre châssis est sur ses quatre roues et que je décide de clore cette première étape de montage.  Les deux pièces non montées sont les barres d’accouplement. Nous nous attellerons ensuite au montage du bloc motopropulseur.

Etape 2 – 4 h

Comme je vous sens particulièrement impatients, je me permets de publier très vite cette deuxième étape de montage de notre adorée DeLorean au 1/8è.

Nous allons passer la quasi totalité de cette étape à commencer et finir le bloc motopropulseur. Nous allons couvrir les fascicules 16 à 30.

Nous commençons par le carter de transmission.

Nous fixons le carter d’huile au bas moteur, puis l’arrière du carter de transmission puis l’avant moteur.

Côtés droit et gauche du moteur intégrent le carter après avoir fixé les collecteurs.

Le sommet du moteur est ensuite installé après avoir monté les conduite d’air, d’eau la pompe à eau et les durites de refroidissement.

Suit le montage des collecteurs d’admission des prises d’air.

Couvres culasse et différentes pièces intègrent la bloc moteur.

Nous poursuivons le montage de différentes pièces moteur pour terminer par les tuyaux des injecteurs. Je conseille ici de les coller avec une colle spéciale maquette.

Support du distributeur, le distributeur et jauge.

Poulies et courroies de transmission.

Tuyaux d’échappement.

Après avoir assemblé le silencieux, ce dernier rejoint le châssis de la DeLorean. Les deux barres d’accouplement assemblées lors du fascicule 12 sont alors montées.

Le klaxon est positionné, les supports de radiateurs également. Ledit radiateur couplé aux ventilateurs rejoint alors son emplacement.

La plaque du châssis est également installée, suivie de la plaque centrale.

Enfin pour le fascicule n°30, nous connectons toutes les durites de refroidissement.

Vous l’aurez compris, rien de bien difficile lors de cette seconde étape qui m’a pris environ 4 heures. Voici la résultat final.

A très vite pour la suite du montage.

Etape 3 – 7 h

Nous poursuivons le montage de notre DeLorean de Retour vers le Futur. Nous allons ici couvrir de nombreux fascicules. Dans cette étape (que j’ai effectué en 3 moments distincts), les fascicules 31 à 58 sont parcourus. C’est d’ailleurs à ce jour à ce numéro que s’arrêtent les fascicules en ma possession.

Je n’ai rencontré aucune difficulté particulière depuis le début du montage et on constate assez vite que cette miniature est truffée de détails (dont certains ne seront pas visibles une fois le montage finalisé). Nous approchons le mi-parcours de cette collection qui comporte 130 fascicules.

Alors débutons cette 3è étape de montage. Deux plaques sont fixées à l’arrière du châssis, une à gauche et une à droite.

C’est au boitier à pile de rejoindre son emplacement vers l’essieu avant. Nous guidons ensuite le câble de connexion principal du boitier le long de la plaque du châssis. 3 languettes sont positionnées à cet effet.

La plaque inférieure du réservoir d’essence rejoint son logement puis le couvercle du boîtier à piles.

Après avoir fixé le réservoir à la partie supérieure avant du châssis, ce dernier est fixé au châssis principal.

Les deux passages de roues avant rejoignent leur emplacement.

Puis les passages arrière.

Après avoir installé la plaque triangulaire vers l’essieu avant, c’est la partie câblage électrique qui débute et qui va nous prendre de nombreux numéros !

Nous nous engageons ensuite sur le panneau de pédalier avec la fixation de pédales d’embrayage, de frein et d’accélérateur. Ce dernier rejoint le plancher reçu au précédent numéro. Les câbles sont également guidés par différentes languettes et fixés. Vous noterez le souci du détail avec l’ajout d’un ressort pour la pédale de freins. La connectique assurera l’allumage des feux arrière.

C’est la console centrale qui nous intéresse maintenant sur laquelle nous fixons deux consoles, le boîtier de levier de vitesse et le pommeau.

Nous montons ensuite le coffret et circuit temporels qui rejoignent la console centrale. Là aussi une connectique assurera l’allumage du coffret.

Nous poursuivons l’assemblage des composants du circuit temporel qui rejoignent également la console. Pour ma part je n’ai jamais réussi à bien insérer la manette dans le couvercle et le circuit temporel. Un point de colle aura suffi.

Le tableau de bord nous occupe à présent. Après avoir fixé deux tablettes, le boîtier de l’affichage rejoint le tableau de bord. il sera lui aussi illuminé.

Cadrans, connecteurs, sont également associés au tableau de bord. Le volant et la colonne de direction sont installés puis nous solidarisons le tableau de bord et la console centrale.

Nous poursuivons au numéro 48 avec l’installation de câblage (dont certains sont fictifs). Le tout rejoint le plancher. Ceci prend beaucoup de temps si l’on veut un résultat impeccable. Difficile ici de gérer le positionnement précis des différents câbles ne sachant pas où finalement ils seront connectés.

Oui il y a du monde !

Les ceintures de sécurité sont fixées au plancher. De nouveau une grande quantité de câblage est installée.

Le siège conducteur est monté puis installé.

Puis le siège passager.

Le frein à main est installé sur le seuil de porte conducteur. le câblage est guidé et fixé entre le siège et le seuil.

C’est au tour du seuil passager d’être installé après avoir monté et fixé le conduit. Par la même, la câblage est guidé et fixé le long su seuil passer.

De plus en plus de câbles sont fixés à l’avant du tableau de bord.

La cloison à l’arrière des sièges rejoint son logement (il faut un peu forcer). Cylindre et tuyaux sont positionnés sur le haut de la cloison.

Les haut parleurs sont installés juste derrière les sièges.

Une plaque de support est fixée derrière le siège passager. Cette plaque sert à fixer le circuit imprimé sur lequel nous connectons différents câbles en respectant la numérotation (très pratique par ailleurs)

Nous travaillons pour finir sur la partie supérieure de la cloison arrière sur laquelle nous positionnons différents accessoires et câblage électrique.

Nous voici au bout de cette 3è étape. Il nous reste encore un long chemin !