Au rayon pratique, je présente ici la façon de changer ses plaques d’immatriculation. En effet je me refuse depuis longtemps à aller dans les centres auto pour faire ce genre de travaux. C’est encore plus le cas sur une Ferrari, le soin n’est pas toujours présent chez les professionnels…

J’ai donc dans un premier temps commandé mes plaques sur internet. Je souhaitais apposer mon département d’origine et les centres auto demandaient un surcoût. Sans commentaire. Ensuite je souhaitais des plaques en plexiglass plus esthétique que les traditionnelles plaques en aluminium. Quelques jours plus tard les plaques me sont parvenues en recommandé et conformes à ma commande.

En haut plaque alu, en bas plaque plexi
Vous aurez remarqué la différence entre une plaque aluminium et une plaque plexi. Brillance et profondeur sont au rendez-vous.

Temps de pose: maximum 30 minutes pour deux plaques

Tout d’abord les outils et accessoires. Sachez que la législation oblige à riveter ses plaques d’immatriculation sous peine d’amende.
– Dans le commerce vous trouverez des pinces à rivets appelées encore à rivets pop entre 15 et 30€ selon les fabricants. Si vous êtes bricoleur, la pince vous servira par la suite.
– Ensuite les rivets. Ne vous prenez pas la tête, tous les bons magasins de bricolage proposent des rivets pour plaques d’immatriculation avec les embouts de couleur (Noir, blanc, Bleu, Jaune).
– Une visseuse sans fil pour plus de mobilité.
– un foret 4,2mm métaux et un foret 4mm pour bois.

(Visseuse, rivets, foret et pince)
La première étape consiste à retirer les anciennes plaques. Pour ce faire munir la visseuse d’un foret metaux de 4,2mm (le mien était fourni avec les rivets). Percer le rivet en son centre jusqu’à ce qu’il casse. Percez tranquillement sans forcer. Lorsqu’un rivet a cédé et que vous percez le second, maintenez la plaque pour éviter qu’elle ne raye votre carrosserie.
(Le foret métaux de 4,2mm fait céder le rivet existant)
Une fois la plaque retirée, c’est peut-être le moment d’en profiter pour nettoyer la carrosserie en dessous. Elle est en général fortement encrassée. Conservez l’ancienne plaque; nous en aurons besoin pour la suite du montage.
(Avant)
(Après)
Superposez les deux plaques en mettant l’ancienne sur le dessus. J’ai pour ma part laissé le film protecteur des nouvelles plaques pour les percer. Ceci évitera tout éclat car le plexiglass est fragile.
En superposant les deux plaques vous vous aidez des anciens trous pour perforer au même endroit la nouvelle plaque et ainsi faciliter le montage sans avoir à percer de nouveau la carrosserie.
(Les deux plaques superposées, l’ancienne au dessus)
J’ai installé un foret bois de 4mm sur la visseuse pour effectuer les trous dans la plaque plexi. Conservez le foret métaux si vous avez une plaque alu.
Une fois les trous effectués, vous pouvez retirer le film protecteur de votre nouvelle plaque. Nous allons maintenant la fixer. Pour ce faire insérer un rivet pop de la bonne couleur dans la pince.
(Un rivet de la bonne couleur inséré dans la pince)
Appliquez la plaque sur la carrosserie de telle sorte que les trous de la plaque coïncident avec ceux de la carrosserie. Passez délicatement l’extrémité du rivet dans le trou de la plaque puis de la carrosserie. La partie qui touche l’embout de la pince doit être appliqué sur la plaque. Ensuite il suffit de pomper deux ou trois fois pour que le rivet s’éclate sur l’arrière de la tôle. Lorsque vous sentez que le rivet va céder, appliquez une force vers l’arrière afin d’éviter que la pince tape la plaque et endommage le plexiglass.
(La pince doit être appliquée fermement contre la plaque)
Une fois le rivet installé, il ne vous reste plus qu’à répéter la manœuvre pour le second.
(Rivet noir installé)
Voici le résultat.
(Avant)
(Après)
Je vous l’accorde la plaque à l’avant des Ferrari, ce n’est pas très joli quoi que l’on fasse. Dommage que les petites plaques ne soient pas homologuées.