[dropcap1]L[/dropcap1]e printemps est propice aux sorties automobiles et rares sont les week end où la Ferrari reste dans son garage sans voir ses congénères. Le jour de la grande messe Ferrari est arrivé. Le club Scuderia organise son événement fer de lance, le KB Rossocorsa. Pour la 3ème fois je suis de la partie pour ce rassemblement qui va réunir pas moins de 110 Ferrari. Alors accrochez-vous et ouvrez bien grands vos yeux car comme toujours il y a du lourd, du très lourd même avec une organisation qui ne cesse de s’améliorer et approche la perfection!

Nous voici partis de la vallée de Chevreuse pour rejoindre le lieu de ralliement maintenant habituel, la place de la concorde. La fête commence dès notre premier arrêt sur une station de service de la N118 car j’y retrouve un ami, Didier à bord de sa magnifique 599 Fiorano. Nous ferons le trajet jusque Paris ensemble. L’excitation est largement palpable et au comble lorsque nous roulons sur les premiers pavés autour de l’obelisque. Il est 8h45 et quelques 50 Ferrari sont déjà sur les lieux. Splendide. Les curieux sont également venus nombreux et il est compliqué d’immobiliser sa voiture. Un régal.

On se gare, on file prendre le roadbook afin de découvrir le trajet et on remonte les trois files de voitures. Et me voici scotché devant cette 275 GTB absolument fantastique. Elle ne nous suivra pas sur les routes très certainement pour la préserver. Cette Ferrari remplaça la mythique 250 GT Lusso à partir de 1964 et fut construite jusqu’en 1968. Elle est plus vieille que moi! Respect. Yves Montant a en son temps possédé une 275. 460 modèles ont été construits.

J’apparente souvent ces rassemblements de Ferrari à un défilé de haute couture. Chacun de bichonner sa voiture, de la rendre la plus belle et d’en être assez fier. J’aime ce doux mélange entre passion mécanique et relations humaines.

Les organisateurs sont tendus à l’affût du moindre problème et soucieux que tous nous soyons heureux. Lourde tâche que celle là mais vous le découvrirez tout au long de cette journée, c’est un zéro faute et une organisation sans faille qui me fera penser que cette 5ème édition est la meilleure de toutes; et pourtant les deux autres éditions auxquelles j’ai participées étaient déjà hors norme! Vous possédez une Ferrari? Vous vivez en Île de France? Rejoignez le club Scuderia et participez au “KB”. Cet événement est magique surtout lorsque le convoi se prépare à remonter les Champs Elysées. Entourés de Ferrari, dans un vacarme ahurissant où le regard est balancé entre la route, les autres Ferrari et la figure des badauds qui n’en finissent de compter les chevaux cabrés. Je vous le dis ce moment de quelques minutes est magique. Le partager avec son fils est alors l’une des plus belles choses qui puisse exister.

C’est donc parti pour rejoindre le lieu de notre première étape, étape petit déjeuner à environ 60 kilomètres de Paris. Nous empruntons les grands axes A13/A12/N10 pour rejoindre la vallée de Chevreuse par Le Mesnil St Denis puis Dampierre, Cernay-La-Ville et prendre la direction de Rambouillet. La ferme de la petite Hogue nous accueille très chaleureusement en la personne d’Eric Sanceau.

Eric Sanseau est un ancien cavalier de saut d’obstacle international. En 2005 il se lance dans le coaching et le conseil dans l’acquisition de chevaux. Le lieu est particulièrement bien entretenu, les différents bâtiments superbement restaurés et les 110 voitures font leur chemin pour aller se garer. Le petit déjeuner nous attend en extérieur. Le temps est idéal mais cela émane des organisateurs qui ne laissent rien au hasard.

J’arrive dans les trentièmes. Appareil photo en main j’immortalise ce flux incessant. Cela dure trente bonnes minutes.

Là commence un vrai moment de détente et de découverte. Le haras et ses chevaux tout d’abord d’autant que dès notre arrivée on nous fait savoir que quatre poulains sont nés la semaine précédente.

Ensuite la même Ferrari F40 qui était au départ de la place de la Concorde trône magistralement au milieu de la centaine de voitures. Elle est belle et c’est assez rare pour le souligner.

Souvenez-vous de cette voiture qui fêta les 40 ans de la marque. Cahier des charges? Construire la voiture la plus performante et la plus efficace de tous les temps! Ainsi naquit la F40 forte de son V8 biturbo de 478 chevaux. 1100 kg et le 0 à 100 en 3,8 secondes. Imaginez que 25 ans après, cette automobile conserve des performances absolument fantastiques et une ligne à couper le souffle. 1315 exemplaires seront construits (400 prévus à l’origine) entre 1987 et 1992. Elle cote aujourd’hui autour des 300 000 €. Voici une petite galerie photo pour un moment de recueillement!

[image_gallery transition=”fade” height=”380″ width=”550″ autoplay=”false”]
[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_1.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_2.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_3.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_4.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_5.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Ferrari-F40_6.jpg” ]
[/image_gallery]

Comme nous sommes entourés de chevaux, nous avons aussi le droit à une démonstration d’éthologie qui à l’instar du pilotage de nos véhicules a pour objet de maitriser le comportement du cheval. Mais contrairement au pilotage, cette maitrise se fait avec des gestes et des regards sans jamais toucher le cheval. Il faut avouer que la jument que nous voyons évoluer devant nous, impressionne et sa “dresseuse” fait preuve d’une réelle maitrise.

Ce calme bucolique et propice à la flânerie est interrompu d’un bruit tonitruant. Alors que l’hélicoptère spécialement armé pour le Club Scuderia s’envole et survole la ferme, le feu vert est donné pour reprendre la route et rejoindre notre destination finale, le château d’Esclimont. 110 Ferrari font alors rugir leur V6, V8 et autre V12. La valse avec notre hélicoptère en charge des prises de vue ne fait que commencer.

Cernay-la-Ville, le Perray-en-Yveline, puis N10 direction Rambouillet. Notre hélicoptère effectue des exercices acrobatiques pour réaliser ses vidéos et rase même notre convoi. Epoustouflant. Nous rejoignons finalement St Symphorien le château et son magnifique château du 16è siècle. L’arrivée est remarquable. Nous entrons dans la propriété, effectuons quelques centaines de mètres dans les bois pour finalement surplomber le site magistral. Une route serpente jusqu’au château et ses dépendances. Le lieu est magique. Nos voitures se rangent à différents endroits autour de la bâtisse principale. Les moteurs se taisent les uns après les autres. Que la fête continue!

Notre gentil organisateur (et je n’oublie bien évidemment pas toute l’équipe!) relate cet événement à la presse devant un tapis multicolore. A ses côté F40 et 458 Italia.

Mais avant de vous laisser découvrir les merveilles rassemblées en ce dimanche 1er mai, mon coup de cœur. Difficile d’en choisir un car les coups de cœur sont à chaque minute présents tout au long de cette journée! Mais je dois avouer que le soleil, la nature environnante et le lieu m’a fait craquer sur une des créations de Maranello. Elle fêta le 16ème titre de champion du monde des constructeurs, fut présentée le 12 novembre 2008 et construite à une série limitée à 499 exemplaires. Je veux parler, vous l’aurez deviné, de la Ferrari F430 16M.

Cette automobile reprend les caractéristiques de la scuderia et sera exclusivement disponible en spider. Elle conclura de belle façon la production de la F430 avant son replacement par la 458 Italia. Sa remplaçante spider est d’ailleurs attendue pour 2012 et devrait être présentée au salon de Frankfurt en octobre prochain: le 458 Italia spider.

La F430 16M développe donc 510 chevaux, cheveux au vent. Nous en avions quatre présentes pour le plaisir des yeux: deux rouges, une grise et une jaune en compagnie de laquelle j’ai eu le plaisir de faire un bout de chemin. Belle et efficace à en mourir.

Encore un grand cru que cette 5ème édition des KB Rossocorsa day organisée par le club Scuderia. Vivement la 6ème édition programmée pour le mois de septembre.

Alors terminons en beauté avec ce diaporama.

[image_gallery transition=”fade” height=”400″ width=”550″ autoplay=”false”]
[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/Enzo-au-KB-Rossocorsa-day-52.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_1.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_2.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_3.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_4.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_5.jpg” ]

[image src=”https://www.mechanicsinmotion.fr/wp-content/uploads/2011/05/KB-RossoCorsa-Day-5_6.jpg” ]
[/image_gallery]

Vous étiez au KB Rossocorsa day? Vous rêvez d’y participer? Donnez-nous votre avis! Et à très vite sur MechanicsInMotion.

-David alias MiM