Au printemps 2009, BMW Motorrad présentait le remplaçant du K1200R, le K1300R. Bien plus qu’une simple montée de cylindrée, ce nouveau roadster peut s’enorgueillir d’être le roadster le plus puissant de la planète.

Je vous propose ici de vous le présenter avec un certain nombre de clichés dans son coloris orange lave métal pris en vallée de Chevreuse.

K1300R Orange lave métal- église de Chevreuse


Son prédécesseur le K1200R supportait très mal la bride Française à 107ch. Cette bride électronique dénaturait le coffre énorme du moteur. Il n’en est plus, la bride du K1300R est mécanique avec une butée sur la poignée de gaz. Le moteur apporte un agrément jusqu’alors inconnu sur ce modèle.
Quelques chiffres clefs pour asseoir le potentiel de cette moto:
Cylindrée: 1293cm3
Moteur: quatre cylindres à quatre temps, refroidi par eau, deux arbres à cames, quatre soupapes par cylindre
Puissance: 173ch DIN (127kW) à 9250 tr/min
Couple: 140 Nm à 8250 tr/mn
Boite de vitesses: 6 rapports
Transmission: par arbre à cardan
Consommation: 6 à 7l au 100 kms

Cette moto reste chère à l’achat d’autant que comme toute BMW qui se respecte la liste des options fait rapidement gonfler la note. Elle procure a contrario un plaisir immense à son motard par sa souplesse, sa réponse à tous les régimes, son couple suffisant, sa puissance démoniaque mais aussi une qualité de construction parmi les plus belles du marché. On a aussi vite fait d’oublier ses 243 kg tant le cycle est agile. C’est moins le cas à l’arrêt ou à très faible allure, les manoeuvres doivent se faire avec du doigté.

(Le château de la Madeleine – Chevreuse)
BMW propose en option le shifter qui permet une montée des rapports sans utiliser l’embrayage. On y prend vite goût dès lors que l’on respecte le cadre de son utilisation c’est à dire une poignée d’accélérateur en quasi pleine charge et des changements au dessus de 4000/4500 tr/min. En dehors de cette plage d’utilisation, on reprend les bons vieux réflexes en utilisant l’embrayage qui par ailleurs doit être impérativement utilisé en descente de rapports là où le shifter est inopérant.
Une innovation très efficace qui apporte de nouvelles sensations de conduite. Une option à recommander eu égard à son prix très raisonnable, 360€.

Le modèle présenté ici possède quelques options parmi lesquelles des pièces de carbone (sabot intégral, garde-boue avant, araignée). Un échappement Akrapovic dont les apports esthétique et sonore ne sont plus à démontrer. Il est à noter que l’échappement intègre des pièces carbones en ses deux extrémités qui assurent une belle homogénéité avec les autres pièces.
Côté sécurité la moto embarque un ABS intégral, des suspensions pilotées ESA version 2 aux multiples réglages selon la charge bagages et le nombre de personnes. Un système d’antipatinage ASC parachève la sécurité active.

Au registre du confort, on notera les poignées chauffantes qu’il faut recommander. Une bagagerie existe aussi en option (valises latérales, top case souple…)

Des clignotants LED adoucissent la ligne générale de la moto.

Les doubles feux rectangulaire et ovoïde avants apportent le caractère de la moto. On aime ou on déteste, preuve que cette moto ne peut laisser indifférent.

Voici enfin une petite vidéo de présentation qui vous donnera un aperçu sonore de cette belle BMW.